SAVIEZ-VOUS QUE...

Notre projet pastoral a priorisé le pôle de la vie chrétienne «Prière et célébration» pour l’année 2017-2018. Dans ce cadre, le projet «Saviez-vous que» a été retenu par l’équipe d’animation locale de Saint-Pierre-aux-Liens (EAL). Il s’agit de capsules d’information qui vous seront remises à l’accueil lors des messes dominicales à l'église Saint-Pierre-aux-Liens seulement, à intervalles réguliers. Elles visent le rappel de significations pastorales concernant les objets et les vêtements liturgiques ainsi que les gestes effectués par le prêtre lors des célébrations eucharistiques. Nous vous suggérons de les conserver. Les capsules seront numérotées pour faciliter leur classement. Bonne lecture!

#1 – LE CALICE

Le calice, du mot grec kulix est un vase sacré, présentant la forme d'une coupe évasée portée sur un pied élevé.

Il est employé dans la célébration eucharistique pour la consécration du vin, devenant ainsi le sang du Christ. Le calice rappelle la coupe de vin de la Cène, le Saint Calice.

Le calice était souvent en matière noble, or, argent ou vermeil, parfois incrusté de pierreries ou d'émaux. De nos jours, il peut être en simple métal ou même en poterie émaillée, «rappelant que le Christ s'est fait pauvre avec les pauvres».

Saviez-vous que 2017/2018 – Les objets liturgiques 1

 


#2 – LE CIBOIRE

Le ciboire (du grec kibôrion, qui signifie fruit du nénuphar d’Égypte, coupe faite dans ce fruit), est un vase sacré. En général fermé d'un couvercle surmonté d'une croix, il est destiné à contenir les hosties consacrées par le prêtre durant la cérémonie eucharistique, soit pour les distribuer aux fidèles au moment de la communion, soit pour les conserver dans le tabernacle.

Saviez-vous que 2017/2018 – Les objets liturgiques 2

 


#3 – LES BURETTES 

Les burettes sont deux flacons utilisés pour la célébration de l'Eucharistie dans la liturgie catholique. Généralement placés sur un plateau, l'un contient le vin qui servira durant la consécration, et l'autre de l'eau. Si les burettes ne sont pas de verre, un signe extérieur doit permettre de les distinguer l'une (pour le vin) de l'autre (pour l'eau).

Le mot vient de l'ancien terme buire qui désigne un vase en forme de cruche avec un bec.

Saviez-vous que  2017/2018 - Les objets liturgiques 3

 


#4 – LE TABERNACLE

Le tabernacle désigne le meuble (ouvrage de menuiserie, d'orfèvrerie, de marbre) qui abrite le ciboire contenant les hosties consacrées au cours de la messe.

À l'origine, le tabernacle désigne la tente qui abritait l’Arche d'alliance à l’époque de Moïse. En effet le mot français «tabernacle» est garni à l’intérieur de dorure, plaques dorées, de soie blanche.

Il doit être soigneusement fermé à clef ou au moins clos de toute part. Les hosties y sont gardées dans un ciboire.

Dérivé du latin tabernaculum signifiant «tente, hutte».

Le tabernacle peut être de marbre, de pierre de bronze doré ou métal, de bois mais toujours d’une matière solide et durable : il est carré ordinairement, en général recouvert d’un pavillon ou conopée blanc, et garni à l’intérieur de dorure, plaques dorées, de soie blanche.

Il doit être soigneusement fermé à clef ou au moins clos de toute part. Les hosties y sont gardées dans un ciboire.

Saviez-vous que 2017/2018 – Les objets liturgiques 4

 

 

#5 – LE BÉNITIER 

Un bénitier est un vase ou un bassin, contenant l'eau bénite. Le bénitier est souvent placé de part et d'autre des portes d'entrée et, en entrant dans l'église, les fidèles trempent le bout des doigts de la main droite dans l'eau bénite, puis se signent, c'est-à-dire qu'ils ébauchent un signe de croix.

Le bénitier est large et peu profond. Il est en matière dure, souvent en pierre de taille et l'intérieur est en marbre ou en albâtre. On utilise parfois un gros coquillage exotique appelé justement, pour cette raison, bénitier.

Saviez-vous que 2017/2018 - Les objets liturgiques 5

 

 

#6 – LE GOUPILLON 

Le goupillon est un objet liturgique utilisé pour asperger d'eau bénite objets ou personnes participant à une cérémonie religieuse. Il ressemble à un court bâton de bois ou de métal, garni à son extrémité de poils rudes ou d'une boule percée de trous.

Son nom provient de goupil, le nom médiéval du renard roux, car il était garni d'une queue rude, semblable à la forme du goupillo, un bâton, un pinceau.

Saviez-vous que 2017/2018 - Les objets liturgiques 6

 

 

#7 – L'OSTENSOIR

L’ostensoir est un support servant à exposer l’hostie consacrée à l’adoration des fidèles.

Ce mot est apparu après la fête du Saint Sacrement en 1264. Il est généralement placé sur un autel. Monté sur un pied, il consiste aujourd'hui en une custode de verre entouré de rayons qui lui donnent l'apparence du soleil.

Saviez-vous que 2017/2018 - Les objets liturgiques 7

 

 

L’AUBE

C’est le vêtement chrétien de base, commun à tous les ministres. Dans l’Antiquité, l’aube est un vêtement de dessous. Comme l’indique son étymologie (du latin albus qui signifie "blanc"), il s’agit d’un vêtement blanc.

Pour le Nouveau Testament, la blancheur symbolise la résurrection, la vie nouvelle qui vient du mystère pascal, la gloire du royaume des cieux. Le vêtement blanc convient donc au nouveau baptisé, au premier communiant, à la jeune mariée: il marque la joie, innocente et victorieuse, qui vient de l’entrée dans un monde neuf.

Saviez-vous que 2018 - Les vêtements et les couleurs liturgiques